Pour connaitre Hasparren

 
Hasparren est une bourgade du Pays basque intérieur. A quelques kilomètres de Bayonne , c'est un endroit qui a su accéder au monde moderne sans perdre de son authenticité.

Ancienne capitale de la chaussure, la ville a conservé son rôle de point de rencontre et d'échanges qu'ils soient culturels ou économique. Elle a conservé une tradition remontant au moyen-âge toujours prisée des haspandarts et  plébiscité par les touristes: les courses de vaches dans les rue. La Pena Idiak oeuvre au maintien de cette tradition.
 




Elle doit aussi une partie de sa renommée a un hôte célèbre qui s'y installa sur la fin de sa vie : le poète Francis Jammes
 
La municipalité - qui a fait un effort pour doter la ville d'équipements culturels importants :  médiathèque, galerie - a répondu favorablement a un partenariat avec Haspand'Art pour faire d'Hasparren un centre d'exposition vivant , tourné vers les arts plastiques contemporains. Prouvant ainsi que la création et l'art contemporain n'est pas réservé à la clientèle des grandes villes, ou des stations balnéaires côtières mais peu très bien se développer à l'intérieur du Pays basque .
 
La ville peut s'enorgueillir d'avoir héberger des artistes aujourd'hui reconnu tels Nandor Wagh Weinmann qui séjourna plusieurs années quartier Hasquette, ou madame Ferus, amie de Pierre Espil. Mais c'est aussi la patrie d'artistes contemporains : le sculpteur R. Pochelu, les peintres B. Loyato, Mattin Partarrieu ou Dominique Trolliet
 
 
                                                          Pour plus de renseignements n'hésitez pas a consulter :  www.ville-hasparren.fr
 
                                                





























































































































































































































































































































































































                 





















































































































































































   

   
                
    
 
                                    
 
 

 
D. Trolliet  : Saint Jean de Luz            M. Partarrieu: Hommage à la Goulue                                     N. Wagh Weismann : Sous bois